Mission 2017-06-20T16:09:16+00:00

Mission

L’objectif de la chaire de recherche du Canada en économie est d’élaborer un programme de recherche novateur qui mesure l’incidence de la fourniture, par les gouvernements, de biens publics sur des résultats économiques pertinents au plan des politiques. Le programme de recherche tire parti de changements en matière de politique publique qui engendrent des variations exogènes à caractère quasi-expérimental dans la fourniture, par les gouvernements, de biens publics et de la disponibilité de fichiers de données détaillées touchant tant l’Italie que le Québec pour mesurer ou quantifier l’incidence de la fourniture, par les gouvernements, de biens publics sur des facteurs économiques associés au développement économique à long terme. Le programme de recherche permettra de soumettre des recommandations en matière de politique aux décideurs politiques du Canada et du reste du monde.

Les dépenses que consacrent les gouvernements aux biens publics jouent un rôle central dans les économies modernes.1 L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) estime que le niveau des dépenses publiques par rapport au produit intérieur brut (PIB) est en baisse, depuis 1995. On s’attend à ce que cette tendance se maintienne à moyen/long terme du fait des mesures d’austérité (c.-à-d. des règles fiscales) que l’on retrouve dans les budgets actuels et que l’on retrouvera éventuellement dans les budgets futurs. Les resserrements budgétaires se traduiront vraisemblablement par une réduction de la quantité de biens publics fournis par les gouvernements. Par conséquent, les gouvernements devront faire preuve de plus d’efficience dans la fourniture de biens publics rares. Comprendre l’incidence de variations sur le plan de la quantité et de l’efficience dans la fourniture de biens publics représente une tâche primaire des spécialistes en sciences sociales. Cependant, à défaut de preuves à caractère expérimental, il s’avère délicat d’établir un lien causal entre les variations dans la fourniture, par les gouvernements, de biens publics et les résultats économiques. Cette réalité s’explique du fait que les biens publics sont généralement mis de l’avant avec pour objectif d’avoir des répercussions sur le plan des résultats économiques et qu’ils sont donc déterminés de manière endogène, en même temps que ceux-ci. Pour démêler l’effet de causalité entre ces deux variables pertinentes au plan des politiques, il importe de s’appuyer sur une stratégie rigoureuse en matière d’identification économétrique.